Actualités

 

LANCEMENT OFFICIEL DU PROGRAMME DE RÉHABILITATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS CALMETTE, RIBOT, SIEGFRIED À MELUN – 214 LOGEMENTS

 

Il est 17h00, les locataires arrivent progressivement devant le 4 rue du docteur Calmette fraîchement couvert d’échafaudage. Quelques mètres plus loin, les élus et les représentants de l’OPH 77 échangent sur le parcours à suivre pour lancer officiellement les travaux de réhabilitation thermique des bâtiments situés rue du Docteur Calmette, squares Ribot & Siegfried à Melun.

 
L’ensemble immobilier à réhabiliter se compose de 214 logements répartis sur 14 cages d’escaliers et 5 groupes de bâtiments. Les travaux ont pour objectif de lutter contre la précarité énergétique, réduire les charges des locataires, remédier aux désordres existants, embellir les façades et renforcer la sécurité des bâtiments.
 
A 17h40, tout le monde est prêt et la visite du quartier peut commencer. La visite est assurée Monsieur Nicolau, conducteur des travaux de l’entreprise JCP. Dans un pas très rapide, il prend le soin de s’arrêter à chaque point stratégique pour expliquer la nature des travaux à effectuer et l’état d’avancements. Ses interlocuteurs, Denis Jullemier, Président de l’OPH 77, Louis Vogel, Maire de Melun et Président de la Communauté d’Agglomération Melun Val de Seine, et Gilles Battail, Conseiller Régional Île-de-France en
Seine-et-Marne, et représentant de Valérie Pécresse.
 
La visite du quartier terminée, la trentaine de personnes qui compose le cortège s’est ensuite rendue dans une salle de l’école primaire Jules Ferry. Les trois officiels ont prononcé chacun un discours pour expliquer le contexte de la réalisation des travaux et l’impact non négligeable dans le quotidien des locataires.
 
Ces travaux qui vont durer 16 mois, pour un coût total de 4 millions d’euros, ont été financés par le FEDER (Fonds Européen de développement Régional), l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) et le Conseil départemental.
Lors de son discours, Denis Jullemier, Président de l’OPH 77, a tenu à préciser que « les travaux entraîneraient une économie de charges locatives estimée à environ 33% ».